Flat tax ou imposition au barème : que choisir pour la taxation des plus-values ?

Pour chaque sou qui rentre dans votre portefeuille, l’État prélève un certain pourcentage. Cela s’applique à la fois à votre salaire, mais également à vos investissements en bourse. L’impôt qui vous convient se choisit lors de la déclaration de vos revenus. Vous pouvez soit opter pour le flat tax, soit agréer pour l’imposition au barème. Mais lequel vous convient  le mieux ?

Qu’est-ce que le flat tax ?

Le flat tax est un prélèvement forfaitaire unique ou PFU installé depuis 2014. Il s’agit principalement les placements financiers tels que les livrets et plans d’épargne, les dividendes, les assurances vies et les plus-values immobilières, mais non le plan d’épargne en actions.  Il est au total de 30 % réparti en deux. Le premier concerne le taux forfaitaire sur le revenu qui s’élève à 12,8 %. Le second représente 17,2 % destiné aux prélèvements sociaux. Ce type d’impôts est bénéfique pour les contribuables imposables. Le flat tax ou imposition au barème ? Découvrez d’abord ce qu’il en est de l’option imposition au barème.

En quoi consiste l’imposition au barème ?

Pour l’imposition au barème, il est calculé à partir d’un barème appliqué au quotient familial. Le taux varie de 0 à 45 %. Pour un revenu inférieur à 10 084 euros, le taux est fixé à 0 %. Les revenus de foyers compris entre 10 085 et 25 710 Euros se voient imposer d’un taux de 11 %. Le taux de 30 % s’applique aux revenus entre 25 711 Euros et 73 516 Euros. Si vos revenus se placent entre 73 517 et 158 122 euros, le taux sera de 41 %. Au-delà de ce dernier, vous devez payer 45 %. L’avantage se situe dans les abattements et les déductions. En effet, l’abattement est de 6,8 % pour le CSG. Vos dividendes jouissent d’un abattement de 40 %. Les plus-values d’avant janvier 2018 se totalisent en 50 % pour moins de 8 ans et 65 % d’abattement pour plus d’années. Ceux d’avant janvier 2018, l’abattement tourne autour de 50 % pour les 4 ans et moins ainsi que 65 % entre 4 et 8 ans. Pour plus de 8 ans, il est fixé à 85 %. Le flat tax ou imposition au barème ? Faites le bon choix.

Comment choisir entre l’imposition au barème ou le flat tax ?

Pour faire le choix entre imposition au barème et le flat tax, il vous suffit de comparer votre taux d’imposition au taux de prélèvement forfaitaire de 12,8 %. Si le premier s’avère être plus grand que le prélèvement forfaitaire, mieux vaut opter pour le flat tax. Cependant, si votre tranche est encore dans les 14 %, c’est encore possible de choisir le flat tax. Il faut savoir également que votre choix sera unique et définitif. À vous de bien calculer si vous devez signer pour le flat tax ou imposition au barème.

Flat tax : qu’est ce que c’est ?
Taxation des dividendes : quels régimes sont possibles ?